Herpès : une maladie virale contagieuse

L’herpès est un virus dont le nom savant est Herpès Simplex Virus (HSV). Il provoque des lésions sur la peau ou les muqueuses. On estime à environ 10 millions de personnes porteuses du virus en France. Il s’agit donc d’une maladie fréquente qui peut altérer la qualité de la vie.

L’espèce humaine est la seule à porter ce virus. Il en existe deux types principaux : HSV-1 et HSV-2. Ils appartiennent à la famille des virus humains Human Herpes Virus (HHV).

Herpès Couple

Herpès du visage

Le virus HSV-1 est responsable de la plupart des herpès localisés au-dessus de la taille. Il se développe le plus souvent sur différentes parties du visage mais aussi sur les doigts (herpès digital). On distingue l’herpès labial, le plus courant, autrement appelé bouton de fièvre ou feu sauvage, l’herpès buccal et l’herpès oculaire. L’infection par le virus HSV-1 survient au cours des premières années de la vie, entre 1 et 5 ans. 80% des enfants et 90 % des adultes possèdent des anticorps contre le virus.

Herpès génital

Le virus HSV2 est responsable de l’herpès génital. Il touche les organes sexuels et peut se développer sur les fesses, les cuisses ou l’anus. Il s’agit s’une maladie sexuellement transmissible (MST). On estime à 2 millions le nombre de personnes touchées par l’herpès génital en France.

Une maladie très contagieuse

L’herpès est une maladie virale, elle est infectieuse et très contagieuse. Elle se transmet par contact direct entre une lésion d’herpès et la peau (ou la muqueuse) d’une autre personne. Un animal ne peut pas transmettre la maladie car le virus est uniquement présent chez l’homme.

Herpès médicaments

Une personne atteinte peut parfois ne jamais développer les symptômes de la maladie. Elle ignore qu’elle est contaminée mais reste contagieuse. En effet, le premier contact avec le virus passe inaperçu dans 90% des cas.

Une personne infectée peut aussi développer les symptômes occasionnellement ou plus fréquemment lors d’une crise. On appelle cette récidive une poussée d’herpès.

Un individu contaminé peut s’auto-infecter une autre partie du corps s’il a touché ou gratté avec ses doigts une de ses lésions d’herpès. Il peut aussi contaminer quelqu’un d’autre de cette façon. Le virus survit en effet à l’air libre plusieurs heures.

Une contamination à vie

Lorsqu’il pénètre dans l’organisme, le virus se multiplie et s’installe dans un ganglion nerveux, soit au niveau du cou pour l’herpès labial, soit dans le bas du dos pour l’herpès génital. Quand il se réveille lors d’une poussée d’herpès, le virus prend le trajet inverse et réapparaît là où il a été contracté. Une personne contaminée reste porteuse du virus toute sa vie.

Les conséquences de l’herpès

En général, cette maladie n’est pas dangereuse mais elle est douloureuse. Elle affaiblie l’organisme et génère des désagréments esthétiques lorsque surviennent les poussées d’herpès.

Herpès médecin

La maladie devient dangereuse si elle atteint l’œil avec un risque de lésion de la cornée et de perte de la vue. Elle peut avoir des conséquences graves chez le nouveau-né et chez les personnes immunodéprimées (système immunitaire faible).

De même, l’herpès favorise la contraction d’autres maladies. Les lésions qu’il provoque peuvent faciliter la pénétration du virus du Sida dans l’organisme par exemple. Il y aurait aussi un lien entre l’herpès et Alzheimer. Le virus favoriserait le processus de dégénérescence neuronale caractéristique de la pathologie.

Dans tous les cas, il est recommandé de consulter un médecin si les symptômes de l’herpès apparaissent.