Comment attrape-t-on un bouton de fièvre ou un herpès ?

26 juillet 2017

L’herpès humain est une maladie provoquée par un virus spécifique à notre espèce : HSV1 et HSV2. On ne peut donc pas l’attraper par l’intermédiaire d’un animal. Le virus se transmet entre les individus par simple contact.

Plusieurs modes de contamination sont possibles selon l’agent infectieux responsable. L’herpès de type 1 (HSV1) est la cause du bouton de fièvre alors que l’herpès de type 2 (HSV2) est à l’origine de l’herpès génital.

Une fois dans l’organisme, le virus y séjourne indéfiniment. Il se manifeste de temps en temps si les conditions lui sont favorables (fatigue, stress…).

Attraper un herpès labial

Plus souvent dénommé bouton de fièvre ou feu sauvage, l’herpès labial provoque des lésions disgracieuses à la surface de la peau. Elles disparaissent après une dizaine de jours.

A vrai dire, il n’est pas correct de dire « j’ai attrapé un bouton de fièvre ». En effet, cette manifestation cutanée indique surtout que l’on est porteur du virus HSV1. Celui-ci se manifeste quand il le décide lors d’une poussée d’herpès. Le virus est donc déjà présent dans l’organisme depuis sans doute fort longtemps. En général, la contamination initiale se produit pendant l’enfance sans forcément provoquer de symptômes visibles. Il s’agit de la primo-infection.

En revanche, un bouton de fièvre s’avère très contagieux. Il faut donc protéger ses proches en évitant de les embrasser et en se lavant les mains avec du savon. Car même si le virus reste très répandu dans la population humaine, tout le monde ne le porte pas en lui nécessairement.

Attraper un herpès oculaire

L’herpès oculaire est assez rare. Il s’attrape le plus souvent par auto-contamination. Le malade touche les plaies d’un herpès labial puis se frotte les yeux sans s’être lavé les mains au préalable. Le virus se loge dans l’œil et provoque une kératite herpétique en s’attaquant à la cornée. Sans traitement adapté, l’issue de l’infection est une cécité irrémédiable.

Attraper un herpès génital

Le virus HSV2 est responsable de cette infection sexuellement transmissible. La maladie s’attrape par contact avec des lésions ou des sécrétions contaminées. Si l’on souffre de cette pathologie, de grandes précautions s’imposent pour ne pas contaminer son partenaire.