La fatigue est un des facteurs qui favorise une poussée d’herpès. Mais d’autres facteurs peuvent conduire au réveil du virus simplex HSV-1 ou HSV-2 : le stress, un choc émotionnel, une exposition au soleil… Pour limiter les récidives, il importe de gérer au mieux sa fatigue en veillant à toujours se reposer suffisamment.

Mais à l’inverse, l’herpès fatigue-t-il ? A vrai dire, la fatigue n’est ni un symptôme typique, ni un effet secondaire de l’herpès. Mais chaque personne possède une sensibilité différente face au virus. De la fatigue intense à la fatigue chronique, le témoignage des personnes atteintes varient énormément.

Herpès et fatigue

Une fatigue liée à l’herpès ?

Il est fréquent que les personnes porteuses de l’herpès se plaignent de fatigue. Mais la corrélation entre la présence du virus et la fatigue n’est pas évidente. En effet, c’est en général parce que l’on est fatigué qu’une poussée d’herpès apparaît, et non l’inverse.

Si la fatigue s’accentue pendant une poussée d’herpès, les troubles émotifs rattachés à cette affection peuvent en être la cause. Il n’est pas rare de déprimer lorsque l’herpès labial nous impose un bouton de fièvre sur la lèvre. Mais ce bouton de fatigue sur la bouche n’a rien de comparable avec les symptômes de l’herpès génital, nettement plus éprouvants d’un point de vue psychologique.

Très souvent, la fatigue ressentie n’est que le reflet d’un état psychique passager lié aux désagréments que nous fait subir la maladie. Elle peut donc cacher un état dépressif temporaire.

Herpès : fatigue ou dépression ?

Si la fatigue persiste pendant une poussée d’herpès, il est préférable de consulter son médecin. Confronté à un herpès génital, un patient qui se confie à un thérapeute parvient souvent à atténuer son niveau d’anxiété.

Cette approche thérapeutique permet aussi de travailler sur une possible dépression. Dans bien des cas, la fatigue que le malade associe à l’herpès révèle surtout sa détresse psychologique face à une encombrante maladie récidivante.

Fatigue et herpès

Contrôler la fatigue pour éviter l’herpès

Pour garder sous contrôle le virus de l’herpès et éviter les récidives, il est très important de savoir gérer sa fatigue. II suffit parfois de quelques nuits écourtées pour revoir surgir une lésion herpétique. Le repos du corps et de l’esprit est donc un remède parmi d’autres permettant d’éloigner les poussées d’herpès.

Pour éviter la fatigue, il est important de faire de l’exercice régulièrement. Une promenade quotidienne dans la journée est déjà un bon réflexe. On évitera toutefois le sport en fin de journée pour ne pas compromettre l’endormissement.

De même, mieux vaut éviter de consommer de la caféine l’après-midi. Idem pour l’alcool et le tabac juste avant d’aller se coucher. La qualité du sommeil ne sera pas efficiente et la fatigue au matin sera inévitable. Les somnifères ne sont pas la solution non plus.

Par ailleurs, une alimentation équilibrée et des horaires réguliers assurent une hygiène de vie favorable à un meilleur contrôle de la fatigue. En suivant ces quelques conseils, il est possible de maintenir à distance les poussées d’herpès.

Consultez ces articles pour en apprendre davantage sur l'herpès