Un lien entre l’herpès et la maladie d’Alzheimer

3 mars 2016

Plusieurs études scientifiques tendent a démontrer un lien entre la maladie d’Alzheimer et le virus de l’Herpès Simplex de type 1, celui qui provoque les boutons de fièvre. Les travaux menés par plusieurs équipes de recherche laissent entrevoir de nouvelles opportunités de traitement pour prévenir Alzheimer.

Rappelons qu’une grande partie de la population est porteuse du virus de l’herpès. Il s’installe à vie dans le corps humain généralement sous forme latente. Même si les symptômes ne se déclarent pas, le virus peut se réveiller à tout moment en provoquant des ulcères buccaux caractéristiques. La manifestation des symptômes par l’apparition de boutons de fièvre concerne environ un tiers des porteurs du virus.

puzzle

Herpès et système immunitaire

Maladie dégénérative du système nerveux central, la maladie d’Alzheimer affecte quant à elle le fonctionnement du cerveau par les lésions qu’elle entraîne. Le virus de l’herpès pourrait favoriser son développement chez les personnes âgées dont le système immunitaire est affaibli.

La baisse des défenses immunitaires permettrait au virus de se propager avec plus de facilité dans l’organisme. En se logeant dans le cerveau, il activerait le processus de dégénérescence neuronale lié à la maladie d’Alzheimer.

neurones

Traiter l’herpès pour prévenir Alzheimer

Une étude menée en Espagne sur des rats a montré que lorsque le virus de l’Herpès atteint une concentration élevée dans le cerveau, les rats expriment les signes cliniques de la maladie d’Alzheimer.

Une autre étude épidémiologique réalisée en Suède pendant plus de 11 ans auprès de 3400 personnes, souligne également un lien entre l’infection par le virus de l’herpès et un risque élevé de maladie d’Alzheimer. Celui-ci serait augmenté par deux en cas de réactivation de l’infection herpétique.

Traiter l’herpès à l’aide d’antiviraux chez les patients porteurs du virus pourrait donc contribuer à réduire l’incidence de la maladie d’Alzheimer.