Herpes simplex virus de type 1 et 2 (HSV1, HSV2)

30 octobre 2017

L’herpès est une maladie virale. Deux types de virus sont responsables de la pathologie : Herpes simplex virus de type 1 (HSV1) et Herpes simplex virus de type 2 (HSV2).

Quelle est la différence entre HSV1 et HSV2 ? Le premier est à l’origine de l’herpès localisé au-dessus de la ceinture, le plus connu étant le bouton de fièvre. Le second concerne l’herpès génital et fait partie des maladies sexuellement transmissibles.

Quand ils pénètrent dans l’organisme, les deux agents pathogènes HSV1 et HSV2 s’y installent pour la vie. Il est impossible de les éradiquer. L’herpès est surtout contagieux lorsque la maladie s’exprime en provoquant des lésions cutanées.

Herpes simplex virus de type 1 (HSV1)

Virus de l’herpès le plus répandu dans le monde, HSV1 est responsable de l’herpès labial, buccal, oculaire, nasal… Il s’attrape en général pendant l’enfance, souvent de manière asymptomatique. L’infection passe alors inaperçue.

  • Symptômes
    Les symptômes les plus caractéristiques de l’Herpes simplex virus de type 1 sont des lésions cutanées autour de la bouche ou à l’intérieur de la cavité buccale. Une sensation de brûlure, des picotements ou des démangeaisons précèdent la formation des vésicules herpétiques. En règle générale, une poussée d’herpès dure quelques jours. Les signes cliniques peuvent néanmoins réapparaitre plus tard. La fréquence de ces résurgences est variable selon les individus.
  • Traitement
    La plupart du temps les symptômes liés à Herpes simplex virus de type 1 se soignent sans complications majeures. Les médicaments antiviraux permettent de réduire la charge virale et de contenir les récidives. Toutefois, ils ne parviennent pas à éradiquer l’agent pathogène de l’organisme. La principale molécule utilisée pour lutter contre l’affection s’appelle aciclovir. De nombreux produits pharmaceutiques sont disponibles en vente libre sans ordonnance : crèmes, gels, patchs, pansements… Ils permettent d’atténuer les manifestations visibles et de rendre la guérison plus rapide.
  • Contagion
    Herpes simplex virus de type 1 est très contagieux. La transmission d’une personne à une autre se fait par contact direct avec les plaies herpétiques. Le liquide qui s’en échappe contient une forte concentration de virus. Il faut donc éviter les embrassades et limiter la proximité avec une femme enceinte, un bébé ou une personne immunodéprimée. L’auto-contamination du malade est également possible. En touchant les lésions avec ses doigts, il peut contaminer une autre partie de son corps.

Herpes simplex virus de type 2 (HSV2)

HSV2 est un virus qui se transmet sexuellement dans la plupart des cas. Moins fréquent que le HSV1 mais répandu mondialement, Herpes simplex virus de type 2 entraine un herpès génital. Il concerne aussi bien la femme que l’homme.

  • Symptômes
    La contamination par HSV2 est parfois asymptomatique, les signes cliniques pouvant se déclencher des années plus tard après l’infection. Quand le virus entre en action, il provoque des lésions douloureuses au niveau génital ou anal. L’agent infectieux s’installe à vie dans l’organisme occasionnant des rechutes fréquentes.
  • Traitement
    Comme pour HSV1, Herpes simplex virus de type 2 se traite avec des antiviraux. Ces médicaments réduisent les symptômes et la fréquence des récidives sans pour autant guérir la maladie.
  • Contagion
    Herpes simplex virus de type 2 se transmet essentiellement lors d’un rapport intime par contact avec les plaies herpétiques ou les sécrétions infectées.