L’herpès est une maladie virale incurable. Lorsqu’il pénètre dans l’organisme, le virus s’y installe sans que l’on puisse totalement l’éradiquer. Fort heureusement, chez la plupart des personnes infectées, cet agent infectieux a la bonne idée de ne pas se manifester.

Les sujets les plus sensibles sont en revanche la proie régulière de désagréables poussées d’herpès. Ces résurgences se concrétisent par de disgracieux boutons de fièvre qui persistent au coin des lèvres durant quelques jours.

Plusieurs facteurs ont été identifiés comme catalyseurs du réveil du virus de l’herpès parmi lesquels la fatigue et le stress. En optant pour des habitudes alimentaires saines et équilibrés, il est possible de réduire la fréquence des poussées et leur intensité. Pour y parvenir, certains aliments sont particulièrement recommandés.

Des fruits pour faire le plein de vitamines C

Alimentation et système immunitaire

Le système immunitaire est le pilier central de la santé. Faible, l’organisme devient vulnérable aux attaques. Fort, le corps se défend plus vaillamment contre les agressions. On comprend dès lors qu’il importe d’être attentif à la bonne forme du système immunitaire pour contrecarrer les poussées d’herpès.

L’apport des nutriments essentiels à son fonctionnement repose sur une alimentation ciblée. Les aliments susceptibles de renforcer les défenses immunitaires doivent contenir une panoplie de vitamines et d’oligoéléments réputés pour leurs effets bénéfiques. Il s’agit notamment des vitamines A, C, D, du zinc, du fer et du sélénium.

Vitamine C

La vitamine C est un antioxydant incontournable dans la lutte contre les agressions virales. Son action contribue à favoriser le renouvellement des globules blancs. On en trouve dans les divers agrumes (orange, citron, pamplemousse) mais aussi dans les fraises, les poivrons, les brocolis et les choux. Le site doctonat dresse une liste détaillée des aliments riches en vitamine C.

Vitamine A

La vitamine A joue également un rôle important dans la régulation du système immunitaire et dans la réponse inflammatoire. Pour éloigner le spectre des poussées d’herpès, il est donc utile de consommer des aliments qui en contiennent : viande, poisson, oeufs, carotte, laitue, macédoine de légumes, épinard, persil…

La sardine contient de la vitamine D

Vitamine D

La vitamine D intervient elle aussi dans les rouages de la réponse immunitaire en réduisant les inflammations. De plus, elle permet de lutter contre le stress, facteur déclenchant des poussées d’herpès.

La vitamine D est synthétisée par le corps sous l’action du soleil. En hiver, il est primordial d’enrichir son alimentation avec des aliments qui en sont riches pour être certain de ne pas en manquer (huile de morue, sardine, margarine, fromage blanc…). Ainsi, lutter contre les affres du virus de l’herpès n’en sera que plus facile.

Les oligo-éléments

Pour soutenir le système immunitaire, de nombreux oligo-éléments sont d’une aide précieuse. Le zinc participe par exemple à la détection des éléments pathogènes présents dans l’organisme. On en trouve dans les noix, les fruits de mer et la viande.

Du fer dans le chocolat noir

Le fer intervient quant à lui dans la formation des globules rouges et contribue à réduire la fatigue, autre facteur déclenchant des poussées d’herpès. Il est présent dans la viande rouge, le poisson, les légumineuses (lentilles, haricots, fèves…) et le chocolat noir.

Enfin, le sélénium a une action louable dans la lutte antivirale puisqu’il stimule la production d’anticorps. Les poissons, les fruits de mer et les oeufs concentrent cet oligo-élément.